3rd international research seminar on robomobility

September the 16th, 2020

To register for the research seminar, click here.

This year and towards our next Grand rendezvous in May 2021, the Robomobile Life Future Workshop focuses on the questions and issues related to robomobility in cities and territories. This third international research seminar is, therefore, structured around three main topics :

  • Traffic simulation, modelling of the impacts of AVs and use cases,
  • Lifestyle changes, equity and sociotechnical systems,
  • Governance, public-private collaboration and association of the general public. 

To accommodate timezone differences, the seminar organises two sessions:

  • From 9 am to 11.30 am (Paris time): Europe & Asia/Pacific
  • From 2 pm to 4.30 pm (Paris time): Europe & Americas

Program in English

Morning - Asia - Pacific - Europe / From 9 am to 11.30 am (Paris time)

Three presentations will open the seminar, dealing with the impacts of the simulated deployment of AV in cities. The discussion will address various use cases in different geographical contexts:

 

A panel discussion will follow and focus on the challenges and issues, that cities and territories face, in their path towards sustainable mobility. To what extent, automated mobilities can play a role in this mobility transition, in a good or a bad way? What kind of levers can local authorities build on to design their automation policies?

After that, Jeehoon KI, from the Korea Institute of Science and Technology Evaluation and Planning, will talk about the role of cities and territories in Korea towards robomobility. He will share an overview of autonomous public transports bus trials in Korean cities, AV-related projects and ITS projects in various cities and territories. His presentation will put into perspective the articulation between the central government and Korean cities’ policy measures.

The seminar will also discuss the association of the general public and end-users. Eric Hsu, sociologist and researcher at the EU Hawke Jean Monnet Center, University of South Australia, will share some insights about the cultural and social aspects of robotics innovation for the elderly. 

Then, in the conclusion of this first session (morning for Europe), Fabian Kroger will draw some lessons from the research history of automated driving (US, Japan, Europe). Actual debates about the introduction of autonomous vehicles often lack insight into the long research history of automated and autonomous driving. We will present the main periods and engineering concepts in the US, Japan and in Europe (1950-2000) and highlight some of the “lessons” that foresight studies may learn from the past. Fabian's insights will help us question the motivations behind or underlying these technological innovations. His comprehensive historical work goes beyond the hype of AV guru-techs and shall remind all of us the vast societal implications of autonomous driving. 

Afternoon - Europe - North America / From 2 pm to 4.30 pm (Paris time)

The second session of the seminar will have two main presentations,  focusing on the policy-making of the smart city. How can cities conceal long term urban planning while managing the introduction of multiple innovations? 

  • The role of cities and states/territories in shaping a robomobile world, Katherine Kortum, Transportation Research Board, Forum preparing for automated vehicles and shared mobility,
  • Key findings of the workshop in Copenhagen on the smart and livable city and Connected Cooperative Automated Mobilities (Dec. 2019),  Malene Freudendal-Pedersen, Aalborg University, Project Connected Collaborative Automated Mobilities (CCAM).

Next, the robomobile life workshop team will humbly share, what were the key and hot topics of the Automated Vehicles Symposium, that took place last July 2020.

Then, there will be an update on ongoing research projects and activities.

  • Playing it safe? Automobile insurance and automated vehicles in France and the United States" (Stève Bernardin, Université Gustave Eiffel)
  • Modelisation of societal impacts of automated vehicles and mobilities - case studies on the metropolis of Lyon (France) and Montreal (Canada) (Laboratoire Aménagement Economie Transport)
  • New imaginaries related to tourism and robomobility (Olivier Foucadet, ESSEC)
  • Methodology and tools of design fiction to inspire new imaginaries of the robomobile life (Guillaume Uster, Université Gustave Eiffel)

Programme en français

Cette année et dans la perspective de notre prochain grand rendez-vous annuel en mai 2021 à Paris, l’Atelier se focalise sur les défis et questions, qui se posent aux territoires et que les acteurs des territoires se posent, en matière de robomobilité, à moyen et long terme. Ce troisième séminaire international de recherche est structuré autour de trois thèmes :

  • La modélisation des déplacements avec la simulation de solutions basées sur des véhicules automatisés, avec plusieurs cas d’usages dans des contextes territoriaux variés,
  • Les changements de modes de vie, les enjeux sur l’égalité d’accès aux innovations de mobilité et la fabrique des systèmes sociotechniques,
  • Les questions de gouvernance, de collaborations entre les secteurs public et privé et d’association du grand public.

 

Pour des raisons liées au décalage horaire, deux sessions sont prévues :

  • Le matin de 9h à 11h30 (heure de Paris) pour débattre avec des intervenants de la zone Asie-Pacifique,
  • L’après-midi de 14h à 16h30 pour un dialogue avec des chercheurs en Amérique du Nord.
  • Des présentations de chercheurs basés en Europe sont prévues dans les deux sessions.


 

Matin - Asie - Pacifique - Europe /De 9h à 11h30 (heure de Paris)

Trois présentations ouvriront le séminaire, avec des analyses sur les impacts du déploiement de solutions automatisées de transport dans différentes villes. Plusieurs cas d’usage dans des contextes territoriaux variés seront abordés :

  • La présentation des résultats du projet européen CoExist par Wolfgang Backhause de Rupprecht Consult (Allemagne) ouvrira une discussion sur les conditions et points de vigilance des collectivités territoriales et autorités de transport, si elles souhaitent façonner un système de mobilité “Robomobilité-Compatible”, en particulier sur les enjeux d’adaptation des réseaux et infrastructures,
  • Le cas de la ville de Chengdu en Chine, avec un modèle de simulation d’une offre de robotaxis, à partir des données d’utilisation du service de taxis partagés DiDi, sera présenté par Meiting TU, doctorante à l’Université Gustave Eiffel, et mettra en évidence les apports potentiels de l’automatisation du véhicule pour la mobilité partagée et les conditions à réunir, 
  • Les impacts du niveau de service d’une flotte de robotaxis selon plusieurs choix possibles d’organisation des infrastructures d’électromobilité sur le territoire de la métropole de Rouen, par Jakob Puchinger, titulaire de Chaire Anthropolis à l’IRT System X.

 

Une discussion avec ce panel suivra ces présentations et portera sur les défis et enjeux, auxquels les territoires font face pour une mobilité plus soutenable écologiquement et socialement. Dans quelle mesure, les mobilités automatisées peuvent jouer un rôle dans la transition mobilitaire, en positif ou en négatif ? Quels sont les leviers mobilisables par les collectivités locales et territoriales, pour concevoir et mettre en oeuvre leurs politiques d’automatisation ?

Après cela, Jeehoon KI, de l’Institut Sud-Coréen des Sciences et Technologies, Evaluation et Planification, parlera du rôle des villes et territoires dans les trajectoires vers la robomobilité. Il donnera une vision d’ensemble des expérimentations de services automatisés de transports publics dans plusieurs villes coréennes. Son intervention mettra également en perspective l’articulation entre les politiques gouvernementales au niveau central et l’action locale des collectivités locales. 

Le séminaire de recherche abordera également l’enjeu d’une association du grand public et de l’implication des utilisateurs finaux dans la conception et le déploiement de ces innovations robotiques. Eric Hsu, sociologue et chercheur au Centre EU Hawke Jean Monnet de l’Université d’Australie du Sud à Adelaïde, élargira le champ de la réflexion, en mettant en évidence les aspects sociaux et culturels de l’innovation dans le domaine de la robotique, à partir d’un cas d’usage de robots assistants pour les seniors au Japon et en Europe. 

En conclusion de cette première session du séminaire (matin pour l’Europe), Fabian Kröger tirera des enseignements à partir de l’analyse de l’histoire de la recherche dans le domaine de la conduite autonome depuis les années 1950 (Etats-Unis, Japon, Europe). Son propos nous aidera à questionner les motivations derrière ces innovations technologiques, ou qui lui sont sous-jacentes. Son travail historique très complet dissipe les mirages liées à la hype du véhicule autonome et devrait rappeler à tous, les implications sociétales très larges et profondes d’un développement possible de la conduite autonome. 















 

Après-midi - Europe - Amérique du Nord / De 14h à 16h30 (heure de Paris)

La deuxième session du séminaire sera organisée autour de deux présentations principales, portant sur la fabrique des politiques publiques dans les villes intelligentes. Dans quelle mesure les villes peuvent-elles concilier une planification à long terme cohérente et en même temps, accompagner l’introduction de nombreuses innovations liées à la smart city ? 

  • Le rôle des villes et territoires/Etats dans la fabrique d'un monde robomobile, par Katherine Kortum, du Transportation Research Board (Etats-Unis),
  • Les enseignements principaux du workshop tenu à Copenhague en décembre 2019 “Quelle ville vivable avec les mobilités connectées, collaboratives et automatisées ?”, par Malene Freudendal-Pedersen, Université d’Aalborg, contributrice au projet soutenu par la Commission Européenne “Connected Collaborative Automated Mobilities (CCAM)”.

 

Ensuite, l’équipe de l’Atelier prospectif “La vie robomobile” tentera de partager avec humilité, les questions-clé du dernier symposium annuel sur les véhicules automatisés, co-organisé par le TRB et l’AUVSI, qui s’est tenu en juillet dernier. 

 

En conclusion du séminaire, un point d’actualité sera fait sur les projets et activités de recherche de l’Atelier (voir projets cités ci-dessus). 

  • Playing it safe? Automobile insurance and automated vehicles in France and the United States" (Stève Bernardin, Université Gustave Eiffel)
  • Modelisation of societal impacts of automated vehicles and mobilities - case studies on the metropolis of Lyon (France) and Montreal (Canada) (Laboratoire Aménagement Economie Transport)
  • New imaginaries related to tourism and robomobility (Olivier Foucadet, ESSEC)
  • Methodology and tools of design fiction to inspire new imaginaries of the robomobile life (Guillaume Uster, Université Gustave Eiffel)