La gouvernance de l'atelier prospectif

L'atelier prospectif de la vie Robomobile
AtelierProspectifRobomobile

Les fondateurs de l’atelier prospectif

L'Atelier a été conçu et constitué par la Direction Générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer (DGITM) et la Direction de la Recherche et de l’Innovation (DRI) du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES) et du Ministère des Transports (MT), associés à la Direction Générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN), à travers le Plan Urbanisme Construction Aménagement (PUCA), ainsi qu’à l'Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR) et au Laboratoire Aménagement Economie Transports (LAET). Ce noyau fondateur (comité de pilotage) est appuyé, pour les phases de mise en route, par le cabinet Stratys, spécialisé en prospective et stratégie publiques.

Les engagements de l’Atelier Prospectif

Conçu comme une démarche pérenne, susceptible de durer jusqu’à 10 ou 20 ans, l’Atelier Prospectif aura vocation à susciter, inspirer, fédérer et mettre en résonance autant qu’en partage les travaux entrepris ou commandités autour des défis de la vie robomobile. L’équipe en charge de piloter, d’animer et d’organiser cet atelier prospectif prend trois engagements :

  1. Les productions de l’Atelier Prospectif seront ouvertes à l’ensemble du cercle prospectif, même pour un membre de celui-ci n’ayant pas contribué directement aux productions en question ; chaque membre pourra utiliser librement les livrables de l’atelier, en respectant les usages et règles relatives à la propriété intellectuelle ;

  2. Les travaux de l’atelier seront valorisés auprès des services porteurs des politiques publiques en lien avec les enjeux de la vie robomobile ;

  3. La question territoriale constituera un fil conducteur de la réflexion prospective ; l’atelier national prendra des formes locales, avec des séminaires en région et une déclinaison autant que possibles des réflexions, pour prendre en compte le fait territorial et les enjeux des acteurs des territoires1

1A contrario : l’Atelier Prospectif n’intervient pas sur les volets expérimentations / soutien aux projets innovants

Les cercles de collaboration

Bien au-delà de ce noyau initial, il s’agit aujourd’hui d’impliquer et de mettre en résonance, sur la durée, une large communauté multidisciplinaire mixant chercheurs et praticiens, industries et territoires, ouverte aussi sur les coopérations internationales. Ainsi, le séminaire de fondation du 2 mai 2017 a réuni 80 entités ou personnalités tentées par le concept et par les problématiques visées. Il s’en dégage maintenant un cercle resserré de 30 à 35 participants, dit « cercle des moteurs de la vie robomobile », qui vont constituer les forces vives de l’Atelier, appelées à s’engager dans différents processus de production et d’échanges. Au-delà de ce cercle resserré,

l’Atelier mobilisera périodiquement un cercle plus large, évolutif, de correspondants et de partenaires (« cercle des éclaireurs de la vie robomobile »), constituant une chambre d’échos pour réagir à ses productions, les enrichir et les relayer. Francophone et essentiellement français au départ, ce deuxième cercle a vocation à s’internationaliser.

Cette gouvernance concentrique de l’Atelier devrait rester légère, agile et évolutive. Il s’agira aussi de développer des méthodes de production et de diffusion bien adaptées, certaines à inventer. Idem pour des schémas partenariaux à trouver. Scénarios et modèles figurent bien sûr dans la boîte à outils de l’Atelier mais sans en structurer la démarche globale. De même, l’Atelier ne s’obligera en aucun cas à dégager des visions consensuelles, convergentes ou arbitrées.

Avec le « cercle des moteurs », le principe de départ est de nouer un partenariat avec chacun de ses membres, afin de concevoir et porter conjointement des actions, dont les résultats viendront alimenter le processus collectif de réflexion de l’Atelier Prospectif.

Les formats des séminaires et evènements

3 grands types de format d’évènements sont prévus à l’agenda de l’Atelier Prospectif :

  • un format ouvert à l’ensemble du cercle prospectif des « éclaireurs » de la vie robomobile ;

    • Un rendez-vous annuel de prospective « Futurs de la vie robomobile »

    • Des conférences prospectives : « les Rencontres » de la vie robomobile

    • Des contributions aux colloques, salons, forum, etc.

  • un format ciblé axé sur la « production » de contenus prospectifs :

    • des séminaires de prospective « les expéditions » de la vie robomobile

    • des workshop thématiques (serious game, etc.)

  • un format réservé au cercle resserré des « moteurs ».

L’articulation avec la décision publique

L’Atelier mettra en place des processus de collaboration cycliques, productifs, qui alimenteront des rendez-vous périodiques en vue d'éclairer nos stratégies et politiques publiques. Ainsi l'Atelier entretiendra des interfaces avec la décision publique, via les instances de l’initiative nationale "Mobilité 3.0" et via la structure-support interministérielle des travaux de la NFI sur le véhicule autonome. La DGEC du MTES ainsi que les ministères en charge de l'industrie, de la recherche et de la sécurité routière ont été associés en amont à la délimitation du projet.

Catégorie